/ mai 10, 2018/ Non classé/ 0 comments


La télévision Suisse n’a pas froid aux yeux ! Si vous vous demandiez encore comment Macron pouvait à la fois être « le candidat du vide » avec ses discours sans grande conviction et un programme très identique à celui d’Hollande, voici un élément de réponse. « Macron est le candidat du Big Data ». Travaillant depuis des mois avec des Startup spécialisées dans la récolte de données privées, les équipes de Macron achètent des informations sur les individus pour mieux pouvoir les convaincre. Importé du système américain, le profilage du votant idéal permet de cibler son discours au cas par cas et ainsi maximiser les intentions de votes. Si la manipulation est évidente, réduisant le citoyen à un vulgaire produit de consommation, pour les entreprises du Big Data, c’est « bon pour la démocratie » …
Ceci est également le fruit d’une dépolitisation de la société. À travers le prisme de l’économie, tout se voit rationalisé, mesuré, adapté, controlé, tel un projet d’entreprise cherchant à maximiser les clients d’un marché. Le discours de fond, l’éthique, les valeurs politiques, les visions de long terme et même l’efficacité économique réelle disparaissent au profit d’une approche gestionnaire froide du monde, celle-là même qui détruit la planète dans l’indifférence des institutions.
RTS Deux et RTS Play ont consacré une émission spéciale sur cette technique très couteuse qui gangrène les institutions dé

Share this Post

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.