/ mai 16, 2018/ bonnes nouvelles/ 0 comments

Un groupe de chercheurs de l’Université Ben Gourion du Néguev a mis au point une nouvelle molécule qui, selon eux, inhibe la croissance des cellules cancéreuses et les reprogramme également pour être non cancéreuses.

Le nouveau traitement est basé sur l’inhibition de la production d’une protéine, le canal anion-sélectif voltage-dépendant 1 (VDAC1), dont les niveaux fortement augmentés sont trouvés dans beaucoup de tumeurs solides et non-solides.

Les chercheurs ont ainsi développé une molécule appelée siRNA, qui, lorsqu’elle est appliquée sur les cellules, a été trouvée pour arrêter la croissance des cellules cancéreuses et lorsqu’elle est appliquée à des souris avec des tumeurs, elle a causé le rétrécissement de la tumeur. Non seulement cela, a expliqué Shoshan-Barmatz, on a constaté que les cellules retournaient «à leur état normal d’origine».

L’étude a été menée sur des modèles in vitro et murins de cancer du cerveau, de cancer du poumon et de cancer du sein.

 

Lire l’article complet en anglais sur le site Time of Israel

Share this Post

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.