/ août 11, 2018/ Technique/ 7 comments

Yunohost en théorie est un outil super. Il s’adresse à Monsieur Michu c’est à dire à tout le monde et l’aide à s’autohéberger.

En fait pour utiliser Yunohost il faut bien maitriser les DNS, les redirections de ports, la ligne de commande linux et l’administration système Debian.

Yunohost a besoin de Debian Stretch

Pour installer yunhost vous avez besoin d’une distribution spécifique. Debian 9.

Vous devez avoir de bonnes notions en système linux

Pour faire une installation il faut savoir se connecter en SSH sur votre serveur. Si vous faite une installation sur un raspberry pi chez vous, il faut savoir faire des redirections de port sur votre router.

Yunohost est un mirage

Une fois installé, on pense qu’on a gagné. En fait le plus dur est à venir. On a l’impression qu’on va réussir à installer des applications mais en fait c’est un pacman qui mange votre écran qu’on va regarder pendant de longues minutes. Trop souvent les choses ne se passent pas bien et il n’y a pas de messages. En fait les messages sont affiché mais cachés. Il faut des yeux d’aigle pour pouvoir les voir et pour les comprendre il faut des compétences d’administrateur linux.

Yunohost s’il vous plait affichez des messages clairs.

Quand quelque chose ne se passe pas bien, s’il vous plait Yunohost affichez un message lisible et clair.

Par exemple : L’installation a échoué ou bien l’application s’est bien installé.

Eventuellement un lien pour avoir le détail ou un piste si il y a un ou des erreurs.

Ce point est le gros défaut que je reproche à Yunohost. Cela semble convivial mais tout s’arrête au pacman. Il manque des messages d’erreurs clairs et compréhensibles. Il y a bien un message mais il est microscopique et il est caché.

Yunohost est une lotterie

Aprés avoir tester Yunohost, je me rend compte que de nombreuses applications ne s’installent pas. Evidément il y a des applications ‘noworking’  (écrit en tout petit  comme les lignes d’un contrat de vente comme si on ne veut pas nous montrer qu’il y a des application qui ne fonctionnent pas.).  Pourquoi afficher dans la liste des application qui ne fonctionnent pas ? Bon bref c’est peut être pour des développeurs. Environ 2 applications sur 3 sont dans ce cas.

Mais parfois l’application s’installe bien mais ne fonctionne pas. On pense que tout est bon on va dessus et… on a une page blanche.

Par exemple l’ai pu installer dokuwiki et quand je veux modifier une page, j’ai une page blanche.

Bref pour savoir si une application fonctionne ou pas, il faut passer du temps à essayer. Il y a aucune garantie comme on aime à le dire dans le monde du libre.

Yunohost n’aime pas Apache.

Attention si vous venez du monde LAMP ou Apache, Yunohost utilise Ningx. Et il ne fonctionne pas si Apache est installé et inversement. Bref il vous faudra choisir entre Apache et Nignx.

On m’a dit qu’il y a des changement de ports à faire etc…. Encore une fois il faut être expert en administration système pour aller un peu plus loin sinon on est bloqué.

Pour moi Yunohost c’est un pacman.

Mon sentiment sur Yunohost

Yunohost n’est pas pour vous si vous ne savez pas utiliser des lignes de commandes linux, si vous ne maitrisez pas les DNS et ne savez pas trouvez et comprendre le logs erreurs sur un système Debian. Yunohost n’est pas non plus pour vous si vous n’avez pas de patience pour tester les applications. Yunohost n’est pas pour Monsieur Michu contrairement à ce qu’on pourrait comprendre sur leur site.

Share this Post

7 Comments

  1. Bonjour,
    YunoHost possède un forum 🙂

    https://forum.yunohost.org/

    1. OK pour ce forum je vois que c’est ce qu’il y a de plus efficace.

  2. Nous travaillons ces derniers temps dans l’amélioration des messages et la correction de dysfonctionnements rencontrés et décris plus haut.

    Nous assumons totalement que YunoHost 3 soit lié à Debian 9, tout comme chaque version de Ubuntu est liée à une version spécifique de Debian…

    Par ailleurs, le parti pris de YunoHost est de choisir une base précise pour construire plus facilement par dessus, en l’occurrence pour YunoHost 3: debian 9, nginx, postfix, dovecot, fail2ban, ssowat font partie de cette base.

    Pour ce qui est des connaissances nécessaires, de la cible de YunoHost, etc. Nous sommes un projet qui vise à simplifier l’autohébergement, notre objectif est de permettre au plus de monde possible (au doigt mouillé une personne sur 10) de pouvoir parvenir à s’auto-héberger. Bien que le projet ai simplifié de nombreux aspects, il reste qu’effectivement l’utilisateur doit faire le bout du chemin qui reste et qui n’a pas pu être simplifié. En l’état nous n’atteignons pas notre objectif d’une accessibilité de ce système pour une personne sur 10, ce qui ne veux pas dire que nous ne l’atteindrons pas, ni que le projet ne simplifie pas le travail et ne permet pas déjà de rendre l’auto-hébergement possible pour certaines personnes.

    Pour faire une comparaison, dans les années 90 ou début 2000 obtenir un ordi sous linux était moins évident qu’aujourd’hui, mais avec le temps les difficultés se sont résorbées: l’installation d’une distribution s’est simplifiée (même si l’uefi est apparu), il est devenu possible d’acheter des ordinateurs pré installé. Nous espérons donc qu’avec le temps la solution les efforts nécessaires soit de plus en plus réduits.

    Sur les DNS, nous apportons des débuts de solutions, notamment avec les noms de domaines nohost.me, noho.st et ynh.fr qui se configurent tout seuls. Idem pour la redirection de port, dans certains cas: routeur avec upnp, vps ou utilisation d’un vpn. Cependant, nous sommes conscients qu’il reste du chemin à faire et avons de nombreuses idées pour avancer sur ce chemin.

    Parallèlement, il serait sans doute faux de croire qu’une personne pourra s’auto-héberger sans apprendre/connaître le minimum, notamment qu’est ce qu’un nom de domaine? un serveur? une bonne sauvegarde ? …

    Pour ce qui est des applications: pour rappel par défaut YunoHost n’active que le dépôt d’applications officielles. Le dépot communautaire est comme son nom l’indique communautaire. Reste qu’effectivement nous sommes probablement trop permissif en permettant l’installation d’applications marquées ou connues comme non fonctionnel.

    Pour dokuwiki (application officielle), nous jetterons un œil sur le dysfonctionnement décris pour voir si c’est reproductible .

    En attendant, nos utilisatrices et utilisateurs font le bout de chemin qui reste, ça ne veut pas dire que le projet ne permet pas déjà de simplifier les choses. Preuve en est: une partie des usagers n’a jamais eu besoin d’utiliser la ligne de commande, ce qui est déjà une belle réussite.

    1. Merci pour cette longue réponse mais aussi pour tout le travail déjà réalisé.

      Il faut distinguer l’autohébergement chez soit avec une box type raspberry ou un vps. Je ne peux pas avoir un mini serveur chez moi à cause de mon fournisseur qui bloque tout. J’ai pris l’option vps.
      Aprés avoir joué 3 jours avec yunohost, ce qui déroute le plus ce sont les messages. Mais je crois que cela a été entendu.

      Je me suis mis à la ligne de commande et parfois cela sauve.

      Domage que ce projet ne soit pas connu à l’înternational.

      Entre temps j’ai réussi à aller un peu plus loin….

  3. Bon je te vois râler au 4 coins des internets, et franchement je ne comprends pas ta démarche à part faire savoir au plus de monde que tu es déçu de ton expérience.

    Pourtant quand je regarde les discussions, j’ai l’impression que :
    – tu t’es artificiellement complexifié la tâche en voulant installer Apache en parallèle par exemple (plusieurs serveur web cohabitent mal ensemble, et ce sur n’importe quel systeme, car tous les deux ont besoin des ports 80/443) ;
    – tu t’es précipité et énervé en te noyant dans des verres d’eau, plutôt que de demander calmement et posément les questions aux endroits appropriés (le forum et le chat) et d’attendre des réponses.

    Tu dis qu’il faut maîtriser les DNS et les redirections de ports, mais pourtant la documentation est là pour expliquer la démarche et les détails dans la mesure du possible (par exemple : il est difficile de détailler la procédure pour toutes les box, car il y en a trop différentes). En le tournant d’une autre façon : YunoHost est aussi l’occasion d’apprendre ce genre de chose et le fonctionnement d’internet (sans aller jusqu’à parler de savoir recompiler son kernel).

    Bref, tout montre dans tes messages que tu t’es précipité et t’attendais à une solution entièrement parfaite sans garder à l’esprit que c’est un projet bénévole et que pour que ça marche, il faut avancer méthodiquement et être patient.

    D’autres personnes ont eu de très bonnes expériences et nous donne régulièrement de bon retours. Pourtant elles ont peut-être moins de connaissances techniques que toi au final.

    1. Oui j’ai découvert que Yunohost n’aime pas Apache. Je connaissais Apache et je savais installer un serveur virtuel. Il va falloir réapprendre nginx.

  4. Tout n’est pas si négatif. Avec le temps j’ai réussi à installer des applications. Cet article avait pour but de vous sensibiliser vous les developpeurs de Yunohost que les messages d’erreurs n’était pas bien affiché si on utilisait l’interface web. C’est encore le cas avec la version 3.1. Il y a le pacman qui ne s’arrête pas. Quand il s’arrête c’est bon si il continue à l’infini c’est qu’il y a un problème.

    Il aurait été plus souhaitable d’avoir un GROS message visible disant
    L’application n’est pas installé car il y a eu une erreur.
    Et de voir un détail voir un log pour en trouver l’origine. Mais aujour’dhui si on n’installe pas en ligne de commande il n’y a pas de message d’erreur.

    Je pense que mon message est passé.

    Et au passage un grand merci à toute l’équipe Sans Yunohost je n’aurais jamais été capable d’installer toutes ces applications.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.