Installation de nextcloud sur ovh perso

Nextcloud est une application libre qui permet de collaborer à distance en partageant des fichiers comme le fait dropbox. On peut en plus avoir un calendrier, des discussion et d’autres outils sociaux comme des appels audios et vidéos en ligne. Il es prévu que nextcloud intégre le protocole ActivityPub.

J’avais déjà installé Nextcloud sur un petit VPS mais le problème est que la place disque est trés limité.  Sur un hébergement perso, j’ai un espace de 100Giga ce qui est trés confortable. La limitation revient à l’unique base de donnée de 200Mega.

Voici donc mon test d’installation et d’utilisation de nextcloud sur un hébergement perso de OVH

  1. Création du sous domaine.Allez dans l’onglet multisite puis création du sous domaine. Je ne vais pas détailler ce point
  2. Téléchargement des sources

Allez sur https://nextcloud.com/install/#instructions-server et técharger l’archive. Décompresser et envoyer les sources sur le serveur dans le répertoire lié au sous domaine. Il y a plus de 13000 fichiers à envoyer, cela va mettre un peu de temps.

Deux heures plus tard …

 

Saisir un nom pour l’admin et un mot de passe. Je clique sur Storage and database. Par défaut l’installation se fait avec sqlite. C’est ce que je veux pour mon test.

Je clique Finish setup

Patience …

Je rafraichis l’écran et l’écran d’identication réapparait

et …

L’installation a l’air de s’être bien passé.

Conclusion peut installer nextcloud sur un hébergement ovh perso. Maintenant reste à tester l’utilisabilité de la chose.

En fait c’est pas utilisable. Il y a plein de messages d’erreurs que je ne comprends pas. J’ai essayé de configurer le client pour faire la synchro et d’envoyer une photo. C’est bon ça marche. La configuration de mon téléphone ne fonctionne pas jusqu’au bout.

Finalement j’ai ce message après être logué

Conclusion. Nextcloud ne marche pas avec une installation sqlite sur ovh perso. Peut être une installation sur mysql fonctionnera-t-elle mieux ?

 

 

Mastodon a un an

Il y a un an, les médias faisait de la publicité pour Mastodon, le nouveau réseau social alternatif à Twitter.

En fait Mastodon n’était pas si nouveau que cela. Avant lui il y avait GnuSocial et avant Status.Net et sant Identi.ca. Les réseaux sociaux fédérés et libres datent de plusieurs années. Ils n’étaient simplement pas ou peu connu. Faire un réseau social avec plusieurs sites web différent est un concept différent qui n’est pas simple à faire passer pour ceux qui ont l’habitude d’avoir un compte par site et par réseau social. Un compte facebook, un compte google et un compte instagram.  Avec Mastodon, un compte suffit pour communiquer avec non seulement tous les sites Mastodon mais encore les sites Gnusocial, Friendica et Hubzilla.

Ce qui a marché avec Mastodon c’est l’interface graphique qui ressemblait à un ancien programme twitter. TwitterDesk. Gnusocial avait eu de la peine a attirer de nombreux utilisateurs mais Mastodon en un temps limité avait reçut beaucoup de nouveaux arrivant enthousiates.

Certains journalistes pessimistes ou réalistes prédisait un feu de paille. Un an aprés Mastodon est toujours là avec une trés belle forme.

Les échos écrivent :

Près d’un an et demi après sa création, Mastodon semble retombé dans l’oubli numérique. Mais en réalité, le réseau social est bien vivant. En un an, son nombre d’utilisateurs a presque quadruplé, passant de 350.000 à plus d’1,2 million aujourd’hui. Ils sont répartis dans plus de 2.500 « instances », les parties décentralisées du réseau ayant chacune leurs règles et leur propre hébergement, contre un peu moins de 1.000 en avril 2017.

« Le nombre d’utilisateurs augmente constamment, avec un réseau social qui est de plus en plus légitime » estime le fondateur de Mastodon, Eugen Rochko, contacté par « Les Echos ». D’origine russe, cet Allemand de 25 ans  a récemment surfé sur  le mouvement , appelant les utilisateurs excédés par la gestion des données de Facebook à rejoindre Mastodon.

 

Mastodon veut tout simplement être une alternative à Twitter et Facebook. Avec ce sont de nombreux utilisateurs sont sont venu ouvrir un compte.

Grâce à un protocole de communication validé par le W3C l’instance de normalisation d’internet il y a peu, l’avenir est ouvert. ActivityPub permet de nouvelles chses. Déjà aujourd’hui le réseaux Friendica ou Hubzilla peut communiquer avec n’importe quel utilisateur de Mastodon. Des nouvelles applications arrive Pleroma par exemple. Peut-on imaginer que WordPress sorte un plugin ActivityPub et c’est tout l’internet qui peut espérer enfin sortir des grands silos à données que sont les GAFAM.

 

Bonne anniversaire Mastodon