Il n’y a pas de contrôle de l’épidémie grâce au vaccin.

Un an aprés avoir commencer la vaccination on peut avoir un début de recul sur l’efficacité du vaccin anti covid.

2021 a été une année impressionnante. De nombreux pays ont beaucoup espéré sur la vaccination. C’était la solution. On va retrouver grâce au vaccin la vie d’avant.

Mais trés vite on a sû qu’on pouvait attrapé le covid et le transmettre en étant vacciné.Il a fallut 6 mois pour cette information devienne évidente. Aujourd’hui on voit qu’alors que la vaccination est trés élevé, il y une explosion des contamination.

Mais il faut ajouter cependant que la vaccination a fait diminuer le nombre de cas à l’hopital et le nombre de mort. Donc le vaccin a une certaine éfficacité.

La ballance bénéfice risque chez les sujet jeune n’est pas bonne. L’OMS ne recommande pas de vacciner les enfants et l’inventeur de la technologie ARNm Robert Malone affirme que ce serait dangereux pour les enfant

Des études ont analysées quand les personnes vaccinés contracte le covid. Les jeunes le contractent dans les 3 premières semaines et les sujets plus agès vers les semaines 20 à 25.

Autre comparaison intéressante. Les pays riches ont moins bien géré l’épidémie. Il y a eu plus de mort et plus de cas. Les pays riches ont été les plus vaccinés.

Hypothèses : les pays riches ont plus de personnes agées et ce sont elles qui sont le plus exposée. Une autre explication pourrait être avancé est que dans les pays riches les médecins ont été écartés des soins. Chaque personne est individuelle et on ne peut pas traiter la masse de la population comme si tout le monde était semblable. Il n’y a pas eu de traitement dans les pays riches.

Les pays pauvres ont impliqués les médecins et ont utilisés des traitements.

Conclusion

On peut se poser des questions sur la vrai raison du passe sanitaire ou vaccinal. Si on sait que le vaccin réduit uniquement la mortalité et particulièrement des personnes agées mais n’a pas d’impact sur la diminution de l’épidémie pourquoi imposer un passe vaccinale. Ce n’est pas pour une raison épidémiologique. De plus en plus il est évident que ce domaine ressemble à une religion. On y croit ou pas. Ce qui est le plus flagrant est la vaccination des enfants qui est déconseillée par l’OMS est trés fortement encouragé dans certains pays.

Entre la réalité et l’objectif c’est l’objectif qui doit dominer sur la réalité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *