Pourquoi la réforme du chômage arrive ce printemps

La réforme du chômage en France va entrer en application en juillet 2021. Cela fait longtemps que cette réforme est dans les tuyaux. Mais pourquoi arrive-t-elle maintenant en pleine pandémie alors que l’économie est au plus mal et alors que le chômage est au plus haut.

En résumé cette réforme va durcir les conditions et diminuer les indemnités.

Plus de 30% de chômeurs vont voir leur indemnité baisser de 20%. Déjà quand on est au chômage on ne gagne pas beaucoup. On arrive tout juste à survivre mais avoir une baisse de 20% c’est énorme.

Selon le gouvernement, la modification du calcul du salaire journalier de référence (base de l’allocation) est « un enjeu d’équité », car l’indemnisation est actuellement plus favorable aux personnes alternant contrats courts et inactivité qu’à celles travaillant en continu. Selon l’Unédic, environ 840 000 personnes (38 % des allocataires) toucheraient une indemnisation inférieure de plus de 20 % en moyenne à ce qu’elles recevraient avec les règles actuelles, même si elles bénéficieraient de droits plus longs. Pour en limiter l’impact, le gouvernement introduira un plancher qui limitera la baisse maximale.

https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/la-r-c3-a9forme-de-l-e2-80-99assurance-ch-c3-b4mage-entrera-partiellement-en-vigueur-au-1er-juillet/ar-BB1e9tz8

Mais pourquoi cette réforme arrive maintenant. Peu d’article parle de cela. Mais c’est important à comprendre parce que politiquement c’est un peu du suicide peu de temps avant des élections.

Le Journal Marianne nous donne un indice.

« Les retraites doivent être discutées » : Bruxelles réclame des réformes en échange du plan de relance européen

En résumé la France est OBLIGEE de faire ces réforme sinon elle ne recevra pas l’argent du plan de relance COVID. Vous vous souvenez que les européens ont conclu un accord. La France est la pays qui va le plus perdre car elle va payer 80 milliards et recevoir 40 milliards. Certain vont utiliser la corde de la solidarité. Oui c’est vrai la France n’est pas le pays qui a le plus souffert de la crise du COVID, il y a pire, c’est un pays riche donc la France doit payer pour les autres pays.

Mais ce qu’il faut savoir c’est que les 40 milliards d’aide sont conditionnées. C’est un peu comme une banque qui prête de l’argent elle demande des garanties. Et parmis la liste des contitions il y a la mise en application de ‘réformes scruturelles’

En conclusion je vous copie le dernier paragraphe de l’article de Marianne. Langage difficilement compréhensible par tout le monde.

« Mais la Commission pourrait peser sur la décision finale même en l’absence d’un droit de veto. « Politiquement, sur ces sujets-là, c’est assez peu fréquent qu’un avis négatif de la Commission soit renversé, assure en ce sens le porte-parole de Bruxelles. Car il s’inscrit dans l’intérêt commun et respecte les échanges que nous avons eu« . Même son de cloche côté français : « En pratique c’est très compliqué de réunir une majorité qualifiée qui est différente de l’avis de l’exécutif européen« , souligne le ministère de l’Economie. Au demeurant, la Commission affiche de bons espoirs qu’une telle extrémité ne se présentera pas. « Personne n’envisage qu’un Etat n’ait pas de plan de relance à la fin, grâce aux efforts réguliers de discussion avec les pays membres« . En clair, d’éventuels désaccords devraient se régler avant que Bruxelles ne rende son avis. Et les précieuses réformes trouver leur place dans les agendas nationaux. »

En clair : la réforme de l’assurance chômage va se faire en France de gré ou de force.

Il semble important de comprendre cela et d’aller à la source. Critiquer le gouvernement ne sert à Rien. Critiquer Macron non plus. Faire des manifestations est tout aussi efficace que bouger de l’air. Si on ne comprends pas que les décisions se font à Bruxelles et non plus à Paris.

La réforme du chômage n’est qu’une réforme structurelle parmis d’autres à venir.

retraite

La réforme des retraites en France j’en pense quoi?

La France va réformer son système de retraite. Le 5 décembre une énorme manifestation a eu lieu dans tout le pays. Voici ma réaction sur ce sujet.

Etre content de ce que l’on a aujourd’hui

La première réaction est un sentiment de reconnaissance. Les pays européens bénéficient d’un système de retraite relativement généreux comparés aux autres pays du monde. J’ai souvenir d’avoir rencontré en Ukraine il y a environ 10 ans un instituteur à la retraite qui gagnait entre 50 et 100€. Même avec des prix trés bas et la débrouille, ce montant ne permétait pas de vivre. Il était obligé de travailler pour survivre.

La génération actuelle bénéficie d’une retraite généreuse. Je connais des retraités en France qui ont peu bénéficier d’une retraite entre 50 et 60 ans. Une prof qui avait travaillé 15 ans qui avait environ 40 ans me disait qu’elle était à la retraite. Et le montant avoisine souvent un petit salaire. Quand on arrive à la retraite les besoins son moins grand, le logement est payé et remboursé et on peut vivre avec peu.

La retraite aujourd’hui c’est un bénéfice de ce que d’autres on revendiqué au 19e siècle et début du 20e siècle. Aujourd’hui nous récolte le fruit de ce que d’autres on gagné.

Donc la première réaction est merci à ceux qui ont combatu pour cette forme de justice social.

Les actifs jeunes payent pour les vieux

Le système français est essentiellement basé sur la répartition. Ce n’est que marginalement qu’un système par capitalisation peut compléter cette base. Cela signifie que les jeunes actifs qui ont la chance de travailler payent pour les vieux. Demain ceux qui travaillent pourront avoir une retraite gräce à leur enfants. C’est une forme de solidarité intergénérationelle.

Ce système fonctionne bien quand  il y a peu de chômage, quand les jeunes travaillent et que les retraités ne restent pas trop longtemps en vie.

Aujourd’hui l’espérance de vie augmente et donc le nombre de personnes à la retraite augmentent. Avec le chômage structurel, ce système a ses limites. C’est pour cela qu’une réforme doit se faire afin de pouvoir continuer à faire bénéficier aux anciens qui ont travaillé d’une retraite.

Quelques pistes et idées

Je vous laissent quelques idées pour financer la retraite

Une taxe sur les machines. Au lieu de taxer le travail et donc de pénaliser les entreprises et surtout de pénaliser l’emploi, pourquoi diminuer les cotisations retraites des travailleurs et les mettres sur des machines comme par exemple des vendeurs de billets dans les gares, caisses automatiques des magasins etc…

Taxe sur la distance. Aujourd’hui cela coût moins cher d’acheter un produit fabriqué en Pologne ou en Chine que fabriqué localement. Pourquoi parce qu’il y a beaucoup de charges. Les entreprises françaises qui sont installées par exemple en Slovaquie grâce à la liberté de circulation des capitaux (traité de Maastrish)  ne payent pas de cotisation retraite donc le système va se trouver en difficulté. La mondialisation est un risque pour les retraites. Taxer les produits sur la distance pourrait être une solution pour contreballancer ces cotisation qui manquent. De plus la pollution engendré pour le transport devrait aussi être compensé

Taxe financière : Certain on l’idée de faire payer une microtaxe sur les opérations financières.

Une retraite égale pour tout le monde. On va vers un système de plus en plus individualisé. A départ la retraite c’était : on partage une partie de notre salaire pour ceux qui ont travaillé. On cotise pour les autres. Aujourd’hui on cotise pour nous. Plus on gagne, plus notre retraite sera élevé. Comme il y a de plus en plus d’écart de salaire, les retraités recevront certains plus d’autres moins avec des écarts de plus en plus important. Pourtant à la retraite tout le monde ne travaille plus. Il faudrait donner à tous les retraités la même rémunération de quoi vivre normalement.

Revenir à une souveraineté. Au final l’Union Européenne avec les années montre ses limites et peut se montrer aussi anti sociale. Il suffit de lire les GOPE Grandes Orientations des Politiques Economiques pour se rendre compte qu’elles préconisent de diminuer les retraites. C’est écrit avec des autres mots plus pompeux mais ont peut les traduire comme cela. Des pays comme la France sont donc obligé d’appliqué ces GOPE et donc de ‘réformer’ les retraites.

Conclusion pessimiste

J’ai remarqué que les manifestations et autres grèves ne servent plus. Si en 1995 cela a permit de repousser de quelques années une réforme il faut se rendre à l’évidence que cette fois ci, cette réforme va passer. Pourquoi car le gouvernement n’a pas d’alternative. Il va user de ruse, persuasion, pédagogie à coup de matraquage médiatique pour faire avaler la réforme en disant qu’elle est juste, équilibrée etc.. Il faudra toujours traduire le mot réforme par baisse des retraite. De plus il doit appliquer les GOPE surtout qu’il est trés européen. Le gouvernement français n’a plus comme but le bien de la nation mais le bien du dogme européen.  La démographie n’est pas favorable non plus. La propagande médiatique aidant peu de monde sait que les GOPE sont la base des réformes et changer de président ne changerait rien tant que la France est dans l’Union, elle n’a plus de marge de manoeuvre. Elle a perdu sa souveraineté. Ce sont des étrangers non élues qui la gouverne et eux ils sont beaucoup moins sensible aux grèves et aux manifestations même massives.

Si cet article pouvait faire comprendre à une ou deux personnes que la réforme des retraites est contenue dans les GOPE et que la France quelque soit son président est OBLIGEE de le faire, je n’aurais pas perdu 1 heure à écrire cet article.

GOPE2019 retraite

Le lien le plus important de cet article

https://ec.europa.eu/info/sites/info/files/file_import/2019-european-semester-country-specific-recommendation-commission-recommendation-france_fr.pdf

Regardez la page 11 qui est compréhensible pour ceux qui ont quelque chose dans la tête. Chacun peut comprendre par soit même.

 

Et vous ? Vous pensez quoi de la réforme des retraites ? Quelles sont vos solutions pour financer les futures retraites ?