Chômage des séniors en Suisse : Rien pour aider à part l’aide le social.

En Suisse quand on se fait licencier à 57 ans, comme dans de nombreux pays les chances de retrouver un travail sont trés faibles. Le problème c’est que le pays a une étiquette de pays riche et de plein emploi. Si on regarde les statistiques, il n’y a pas de chomâge : 3% ce qui veut dire rien.

 

Donc quand on se fait licencier on a deux ans de chômages pour survivre puis aprés PLUS RIEN !!!!

Ce chiffre cache le vrai chiffre du chômage car ceux qui ont de la peine à trouver du travail vont souvent à l’AI (Assurance Invalidité) ou au social.

Le social : c’est la commmune qui s’en occupe. Et pour y avoir droit il faut avoir épuisé ses économies et parfois il faut rembourser. Alors commment vivre dans un pays riche ou les dépenses contraintes sont énorme. Si on a aucun revenu demander de l’argent dans la rue est interdit et avoir une assurance santé est obligatoire. Il faut pays entre 500Fr  et 1000Fr pour s’assurer sans pour autant pouvoir bénéficier du système de santé car les prix sont tellement élevé et pour une personne qui n’a AUCUN revenu !!!
Le système social est opaque et caché. Evidement dans un pays trés individualiste ou le chacun pour soit est la religion. un pauvre doit se démener pour chercher ce qui existe. De plus quelqu’un qui est au ‘social’ c’est une honte. Ce sont des gens à la charge de la société. Il veut mieux MOURIR et rester cacher que demander de l’aide, Tout est fait pour décourager les demandeurs.

Alors que pensent les politiciens ? Ecouter  cette chronique sans lague de bois. Plus on est fort plus on écrase les faible, plus on est riche plus on taxe les pauvres pour qu’ils s’enrichent encore plus. C’est ça la Suisse.

 

Bref en Suisse la pauvreté augmente