Justin Bieber a frolé la mort… mais il revit

Saviez-vous que Justin Bieber a sorti un Album avec uniquement des chansons chrétiennes ? Saviez-vous qu’il s’est tourné vers le Christ ces dernières années, qu’il a quitté son style de vie libertin et s’est marié ? Qu’il a frôlé la mort à cause de la maladie de Lyme et de l’abus de drogues ? Qu’il est né d’une mère de 17 ans qui s’est battue contre la toxicomanie et a tenté de se suicider, mais a trouvé le Christ ? Que Justin a fait l’objet d’une prophétie juste avant sa grande percée ? Justin regrette tellement ce qu’il a fait de mal ? Qu’il avait tout pour lui mais qu’il se sentait seul et vide ?

Né à l’hôpital St. Joseph de London, dans l’Ontario4 au Canada, Justin Drew Bieber est l’enfant unique de Patricia Lynn (née le 2 avril 1975)6, d’origine canadienne française, et de Jeremy Jack Bieber (né le 4 juin 1975)- devenus ses parents à seulement 18 ans, et qui n’ont jamais été mariés. Ses parents se séparent peu après sa naissance ; il est alors principalement élevé par sa mère, qui enchaîne les emplois mal payés, et ses grands-parents maternels, Diane et Bruce Mallette. À cette époque, sa mère se bat contre l’addiction aux substances illicites, la dépression et des traumatismes dus aux agressions sexuelles dont elle a été victime durant son enfance et adolescence. Il a des origines canadiennes françaises, irlandaises, allemandes, écossaises et anglaises.

En septembre 2019, Justin Bieber reconnaît avoir consommé de nombreuses substances illicites de ses 18 ans jusqu’à ses 20 ans229. Dès l’âge de 13 ans, il commence à consommer du cannabis. Au fil des années, il développe une forte addiction pour la cocaïne, les champignons hallucinogènes, l’alcool, le Sizzurp, les antidépresseurs et l’ecstasy. Il révèle alors que ses nombreuses addictions l’ont conduit à faire « de mauvais choix », ainsi qu’à avoir « un comportement abusif envers ses ex-petites-amies » : « J’ai commencé à me droguer et à abuser émotionnellement des autres à l’âge de 18 ans. J’étais plein de ressentiment, irrespectueux envers les femmes, et colérique. Je me suis montré distant avec toutes les personnes qui m’aimaient, puis je me suis caché derrière une carapace. J’avais l’impression de ne jamais pouvoir être autrement.

En janvier 2020, le chanteur déclare qu’il a voulu changer et devenir sobre, le jour où il a cru mourir : « Toutes les nuits, mes gardes du corps et mon équipe venaient surveiller mon pouls […] Les gens ignorent complètement à quel point tout était dingue à cette époque. Mon premier réflexe en me levant tous les matins était de prendre des médicaments et fumer un joint. C’est comme ça que je commençais mes journées. C’était flippant. »

I need you to hold on
Heaven is a place not too far away
We all know I should be the one
To say we all make mistakes (We all make mistakes)
Take my hand and hold on (Hold on)
Tell me everything that you need to say
‘Cause I know how it feels to be someone (Ooh, yeah)
Feels to be someone who loses their way


J’ai besoin que tu t’accroches
Le paradis est un endroit pas trop éloigné
Nous savons tous que je devrais être celui
Pour dire que nous faisons tous des erreurs
Prends ma main et tiens bon
Dis-moi tout ce que tu as besoin de dire
Car je sais ce que ça fait d’être quelqu’un (Ooh, yeah)
Ce que ça fait d’être quelqu’un qui perd son chemin

Pierre-Yves Rougeyron | Bill Gates: fausse générosité, vrai délire

On connait tous Bill Gates le fondateur de Microsoft, on sait aussi qu’il a orienté son énergie dans une fondation philantropique. Mais qu’est-ce qui se cache derrière ces miliards. Par exemple il finance l’OMS donc il oriente les décisions de l’OMS pour vendre ses vaccins. Il injecte aussi beaucoup d’argent dans le journal français Le Monde. Il agit et oriente l’agriculture africain avec des OGM et rend dépendant les petits agriculteurs africains. Ecoutez cette vidéo pour donner des éléments à votre réflexion.

zad de la colline

Evacuation de la Zad de la Colline

Dans le canton de Vaud en Suisse sur la commune d’Eclépens à quelques kilomètres de Lausanne, la multinationale du ciment LaFarge Holcim cherche à étendre l’exploitation de la carrière de calcaire qui creuse et attaque la colline du Mormont.

Depuis quelques mois des militant occupait le terrain pour sensibiliser et si possible protéger la forêt et son écosystème.

La justice avait jugé une plainte d’occupation illégale et avait autorisé la Police à intervenir à partir du 30 mars.

30 Mars tôt le matin un impressionnant dispositif se met en place. Blocage de route, véhicule blindé, hommes en armes, journalistes officiel de la police. Tout est prés pour ce jour J.

Un Hélicoptère tourne en permanence dans le ciel. Et sur 89.8 FM on peut écouter Radio ZAD pendant toute l’opération d’évacuation.

Les zadistes avait mis sur le chemin toute une série d’obstacles pour ralentir la progression de la police.

30 mn plus tard …

Les forces de l’ordre sont en nombre et bien équipés.

Aprés quelques instant le premier obstacle situé au niveau du cimetière tombe

Sur le chemins des obstacles pour le moins surprenant : Une armée de petits bonhommes en terre.

La porte est est débloquée par une tronçonneuse.

Ce qu’il faut retenir de cette évacuation. Les politiques se devaient faire appliquer la loi et des moyens considérables avaient été mis en oeuvre. La police avait peur de violence et avait un service de communication. Ils ont donc fait trés attention pour respecter toutes les procédures.

Maintenant rien est réglé. La zone appartient à la multinationale Holcim et ils ont l’autorisation de l’exploiter. A suivre…

Discriminer ou disparaître ?

Ces derniers temps j’ai été amené à réfléchir sur le racisme, le féminisme et autres formes de discriminations. Au départ je pensais que c’était bien. Il est normal de ne pas discriminer une personne en fonction de la couleur de sa peau, de sa religion ou de son sex etc… Mais je me suis apperçu que parfois cela conduit à des contradictions.

Par exemple en voulant rétablir une certaine injustice on pourrait en créer une autre : La discrimination positive. A vouloir nous rendre tous égaux, certains sont plus égaux que d’autres.

En fait nous ne sommes pas égaux, nous sommes tous différents. Il y a des petits et des grands, des forts et des faibles. A vouloir corriger cette injustice de façon trop extrème on en créé une nouvelle.

C’était le conduite de ma pensée ces derniers temps. Puis j’ai vu cette vidéo.

Dans son essai synthétique, Thibault Mercier expose de façon très claire comment la notion de discrimination – qui signifie originellement « l’action de distinguer, de séparer deux ou plusieurs éléments d’après les caractères distinctifs » – a été diabolisée pour devenir l’arme par laquelle l’idéologie libérale, libertaire et mondialiste, provoque la dissolution de toutes les identités, la perte de conscience de soi-même et la destruction de la diversité des cultures humaines. Pour ne légitimer qu’une seule discrimination : celle de l’argent.

L’apologie de la « diversité » débouche alors sur la destruction de toute idée de collectif, de communauté et de nation. Destruction qui prend aussi la forme du muticulturalisme, c’est-à-dire du chaos des identités, des cultures et des égos, chaos multi-conflictuel destructeur de toute civilisation.

Thibault Mercier revendique « le droit de chaque homme à parler sa langue natale, à vivre sur ses terres selon ses modes de vie ancestraux, ses mœurs, ses lois, ses coutumes et ses croyances

Voici la liste des critères de discrimination interdit en France

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F19448