Il n’y a pas de contrôle de l’épidémie grâce au vaccin.

Un an aprés avoir commencer la vaccination on peut avoir un début de recul sur l’efficacité du vaccin anti covid.

2021 a été une année impressionnante. De nombreux pays ont beaucoup espéré sur la vaccination. C’était la solution. On va retrouver grâce au vaccin la vie d’avant.

Mais trés vite on a sû qu’on pouvait attrapé le covid et le transmettre en étant vacciné.Il a fallut 6 mois pour cette information devienne évidente. Aujourd’hui on voit qu’alors que la vaccination est trés élevé, il y une explosion des contamination.

Mais il faut ajouter cependant que la vaccination a fait diminuer le nombre de cas à l’hopital et le nombre de mort. Donc le vaccin a une certaine éfficacité.

La ballance bénéfice risque chez les sujet jeune n’est pas bonne. L’OMS ne recommande pas de vacciner les enfants et l’inventeur de la technologie ARNm Robert Malone affirme que ce serait dangereux pour les enfant

Des études ont analysées quand les personnes vaccinés contracte le covid. Les jeunes le contractent dans les 3 premières semaines et les sujets plus agès vers les semaines 20 à 25.

Autre comparaison intéressante. Les pays riches ont moins bien géré l’épidémie. Il y a eu plus de mort et plus de cas. Les pays riches ont été les plus vaccinés.

Hypothèses : les pays riches ont plus de personnes agées et ce sont elles qui sont le plus exposée. Une autre explication pourrait être avancé est que dans les pays riches les médecins ont été écartés des soins. Chaque personne est individuelle et on ne peut pas traiter la masse de la population comme si tout le monde était semblable. Il n’y a pas eu de traitement dans les pays riches.

Les pays pauvres ont impliqués les médecins et ont utilisés des traitements.

Conclusion

On peut se poser des questions sur la vrai raison du passe sanitaire ou vaccinal. Si on sait que le vaccin réduit uniquement la mortalité et particulièrement des personnes agées mais n’a pas d’impact sur la diminution de l’épidémie pourquoi imposer un passe vaccinale. Ce n’est pas pour une raison épidémiologique. De plus en plus il est évident que ce domaine ressemble à une religion. On y croit ou pas. Ce qui est le plus flagrant est la vaccination des enfants qui est déconseillée par l’OMS est trés fortement encouragé dans certains pays.

Entre la réalité et l’objectif c’est l’objectif qui doit dominer sur la réalité

Windows et Linux : cohabitation de plus en plus difficile

Je connais Linux depuis bien des années et c’est vrai qu’au début c’était pas si facile. il fallait passer beaucoup de temps. Linux ça se mérite qu’on me répondait quand je râlais en disant que ça marchait pas toujours bien.

Depuis les choses ont évoluées. L’installation s’est améliorée, le graphisme essaye de suivre la mode et les drivers ont moins de problèmes. En effet la grosse difficulté était par exemple de faire fonctionner une imprimante ou un périphérique particulier.

Voici maintenant mon expérience d’une installation d’un Linux sur une machine sur laquelle Windows était déjà installé. J’ai toujours gardé Windows car je me dit que parfois c’est utile. En effet actuellement pour le télétravail mon entreprise a choisi une technologie qui ne fonctionne pas sur Linux.

Avant

Avant quand on installais Linux (c’était avec un CD à l’époque), la partie la plus difficile était de graver son CD. Une fois cette opération, on boutait sur le CD (cette phase pouvait aussi être problématique). Puis on se laissait guider en répondant à des questions. Langue, pays, clavier etc…  Puis nom utilisateur et mot de passe et mot de passe admin (sauf sur Ubuntu). Et la la fin il y avait une question sur le menu GRUB. Généralement on acceptait et au démarage le menu GRUB proposait soit Linux soit Windows et on avait 30 seconde pour changer d’os.

ça c’était avant.

Aprés

J’ai remarqué depuis quelques années que les choses ne sont plus si simple. Le Bios a changé et on parle de UEFI. Bon je ne me suis pas trop penché sur la question. Mais ce qui a changé c’est qu’on ne peut plus aussi facilement installer un Linux à coté de Windows. Est-ce à cause de windows10 de BIOS/UEFI ?

Mon expérience précise

Hier j’avais prévu d’amélioré mon installation. C’était un objectif à faire pour les congés de Noël. Que fallait-il faire ? Juste installer un nouveau disque dure SSH en remplacement de mon vieux HDD qui devenait trop lent.

Voici l’ancienne configuration

Un poste de travail de bureau fixe avec un processeur I5. La machine n’est pas trés ancienne. 3 ans environ. Il y a un Disque SSD de 128Giga sur lequel était installé par défaut windows10. Et il y avait à coté un gros disque HDD de 1tera. Ce disque devait être utilisé pour les données. C’était une configuration confortable. J’ai donc choisi d’installer sur ce 2e disque de 1Tera Ubuntu pour bien séparer les 2 disques question sécurité et place aussi. Le disque de 128G qui au départ semblait hyper grand est actuellement bien plein et il reste 30 à  40G. Je me demande comment il a pu être plein alors que je ne travaille pas souvent avec Windows. J’imagine que ce doit être les mises à jour.

Au début j’ai eu des problèmes de GRUB et j’ai réussi à lancer Linux en avec la touche F12 et de choisir le disque de lancement. Par défaut c’était Windows. Puis j’ai trouvé une solution avec grub-repair

Je précise que je ne maitrise pas le bios et j’avais laissé les paramétres sans les changer.

Donc j’ai utilisé cette configuration qui fonctionnait bien. Linux était le système par défaut, il tournait sur un disque ‘lent’. Et parfois cela se sentait vraiment. J’entendais le disque grésillait.

Alors j’ai eu l’idée d’ajouter un nouveau disque SSD. Les prix baissent et une promo et hop j’ai obtenu un disque SSD de 1 tera pour environ 100Fr (100€). Et parmi les choses à faire pour ces vacances il y avait : installer le nouveau disque.

Description de l’installation

En ouvrant mon ordinateur je me suis rendu compte que cela n’allait pas être si simple. Je rêvais d’ajouter ce disque à coté. Cela m’en aurait fait 3. Le petit disque SSD de 128G toujours pour Windows. Le disque SSD de 1Tera pour Linux (Ubuntu 20.04 LTS) et le disque HDD ancien pour les données. Mais comment brancher ? Il n’y avait pas de cables disponible. La seule solution que j’ai trouvé était de débrancher le disque HDD et de brancher le nouveau disque avec ce cable. Bref le premier problème était un problème de branchement.  Mon vieux disque allait donc être inutilisé. Bon j’allais gagner en performance et c’était le but.

Voici ma première stratégie.

Je débranche tout sauf le nouveau disque de 1T. J’ai fait ça par prudence pour éviter de me tromper de partition ou de disque. Je n’ai pas la clé et j’ai aucun support pour mon ¨Windows. Je sais c’est pas bien il faudrait faire un système de recovery. Mais j’ai pas trouvé comment faire ou plutôt j’ai procrastiné. Mais j’avoue c’était pas bien.

J’avais mis sur une clé USB Ventoy des images ISO de Linux (ubuntu22.04, MX, Debian, windows 10 education etc…) On peut ainsi faire des installation assez facilement.

J’ai décidé d’installé sur ce nouveau disque un Windows edu que j’ai trouvé et à coté Ubuntu 22.04 (oui la prochaine version tant qu’à faire). Je me suis dit que comme ça je n’aurais pas à faire une mise à niveau dans quelques mois et que il n’y avait pas trop de risque. En fait pour les risques, il y en avait. Il ne m’a pas installé GRUB durant l’installation qui à part ça s’est trés bien passé. Alors me voici à refaire F12 pour choisir soit windows soit linux.

Embrouilles et bidouilles

Par la suite j’ai tâtonné à brancher débrancher des disques , redémarer, changé le BIOS etc…  J’ai fait des tentatives avec boot-repair et ça n’a pas marché. Le message d’erreur n’était pas compréhensible à mon niveau. A force de bidouiller la confusion a augmenté. Et j’ai tout remis comme avant. Mais bizarrement mon GRUB avait disparu. J’ai trouvé que dans mon bios je pouvais changer le type soit Bios Legacy soit UEFI. J’ai essayé donc legacy mais …

Ce matin le système fonctionne comme avant sauf que je n’ai plus de GRUB et qu’il me donne un message d’erreur.

Conclusion

J’ai passé des heures hier à essayer d’installer un nouvel environnement de travail mais en vain. Je suis revenu comme avant et le GRUB à disparu.

J’ai décidé de faire une pause pour savoir quoi faire. Si vous avez des pistes. Laissez les en commentaire ici sur ce blog ou bien sur le fédiverse ( rappel : ajoutez @tofeo@tofeo.aga.ovh à vos contacts et vous pourrez commenter directement depuis votre plateforme fédiverse)

La course à la technologie améliore souvent les choses mais pas toujours. J’ai l’impression que les choses ont régressé. Une installation de Linux à coté de Windows est beaucoup plus difficile qu’il y a 20 ans.

Ce que nous cachent les sondages

 

Et si les sondages nous masquaient les préoccupations réelles des Français ? C’est le point de vue de Stéphane Rozès, sondeur lui-même pendant une vingtaine d’années avant de devenir conseil en communication politique. À côté des sondages quantitatifs, il y a en effet les sondages qualitatifs. Plus chers et plus discrets. Ceux-là se préoccupent de comprendre pourquoi les gens formulent telle ou telle opinion. Pour Stéphane Rozès, ils nous disent que le pays est en dépression. Une dépression liée au sentiment de dépossession de notre destin commun.

L’Europe et les politiques néolibérales dissolvent peu à peu les peuples et les cultures. En France, la nation reste une construction politique. Que la souveraineté nationale soit attaquée et c’est alors l’unité des Français en tant que peuple qui est remise en cause. Pour le politologue, le phénomène Zemmour est le produit de cette inquiétude latente. Il estime que la présidentielle se jouera autour de cette question centrale de la maîtrise de notre destin. Cette grille de lecture permet de comprendre bien des mouvements récents de l’opinion.

PostgeSQL le minimum pour commencer

Aujourd’hui je me suis replongé dans PostgreSQL qui est d’aprés le site officiel la base de donnée relationnelle open source la plus avancée au monde.

Voici un résumé mémo pour commencer. Je vous envoie vers la documentation exhaustive si vous voulez en savoir plus.

Installation

Sur debian ou ubuntu

apt install postgresql postgresql-client

Commandes

Voici les commandes pour le service

service postgresql status
service postgresql stop
service postgresql start
service postgresql reload

Le répertoire pour les fichiers de configuration

cd /etc/postgresql

Le répertoire pour les données

cd /var/lib/postgresql/

psql

La commande psql est la commande la plus importante, elle permet d’avoir accés aux autres commandes de postgres

Sur un système linux standard

sudo -u postgres psql postgres

Sur un système yunohost

sudo su postgres 
psql

Quelques commandes psql

#pour sortir
\q

exit
 des bases de données
\l
 connecter à une base
\c base
 des tables de la base connectée
\t
 d'une base de données
select pg_database_size('base');

Joyeux Noel

C’est déjà Noël

Aujourd’hui c’est déjà le 25 décembre et c’est . Une fête religieuse basée sur une fête payenne toujours trés populaire chez nous.

L’origine de Noël n’est pas clairement établie. Mais on sait que Noël est né dans des temps très anciens, en marge du solstice d’hiver. Une période charnière, pendant laquelle avaient lieu, dès l’antiquité, de nombreuses célébrations vouées au culte du dieu des semailles et de la fertilité, Saturne. Les « Saturnales », qui se déroulaient du 17 au 24 décembre, semblent avoir un lien incontestable avec la « Nativité », née quant à elle avec la chrétienté. Il n’y a en effet aucune certitude quant au jour exact de la naissance de Jésus. La date du 25 décembre n’a été arrêtée qu’en 354, par le Pape Libère…

Bref chacun comprend que noël c’est une fête qui célébre la naissance de Jésus.

On ne peut pas comprendre l’oeuvre de Jésus sans une nouvelle naissance  (lire jean 3: 3) et un renouvellement de l’intelligence. C’est impossible de comprendre avec un intelligence humaine. Jésus veut dire sauveur. Le concept profond est le salut. Cela veut dire qu’il y a une perdition. On ne peut pas comprendre la base de la foi chrétienne si on ne comprend pas ce concept de perdition ou de mort. La mort étant la séparation avec Dieu.

Nous sommes évidement naturellement loin de Dieu. On ne croit pas que Dieu existe. Et si il existe (peut être), cela ne change rien. On prie mais ça marche pas. Pourquoi ? Simplement parce qu’il y a un mur entre nous et Dieu. Aussi on a inventé les religions en pensant que peut être on va pouvoir atteindre Dieu. Mais ça marche pas. La religion de la Bible (Judaisme) est basé sur la loi. Si tu fait quelque chose contre la loi, il y a des conséquences. C’est trop difficile à appliquer. Et on n’y arrive pas. Les autres religions comme le christianisme, l’islam ou la boudhisme etc… ne servent pas beaucoup. On est toujours loin de Dieu. On se rapproche d’un mètre alors qu’il se trouve à des milliards de milliards de kilomètres.

Bref on ne peut pas atteindre Dieu, lui parler, l’entendre. On ne peut pas entrer en relation avec lui. C’est cela la perdition.

La seule solution c’est Jésus. Il a payé pour que nous puissions retrouver la relation avec Dieu. Si on le veut. Il nous laisse libre. Dieu ne nous force pas. Jésus c’est le seul chemin pour aller à Dieu. C’est le seul moyen de salut. Jésus signifie Sauveur.

Evidement humainement on ne comprend pas ces concepts. Il nous faut une révélation. Si malgrés tout vous êtes curieux. Cherchez par vous même. Lisez la Bible. Jésus est le commencement et la fin. L’alpha et l’oméga. Dans le dernier verset de la Bible vous trouvez le mot Jésus. Et que trouvez vous dans le 1er verset du nouveau testament ? le nom de Jésus. Que trouvez vous dans le 1er verset de la Bible ? Le mot ‘commencement’. Jésus est le commencement.

Bref Noël c’est la naissance de Jésus le plus grand de tous les juifs.

Noël c’est la célébration de la naissance de Jésus. C’est la célébration du commencement de Jésus en tant qu’homme. Jésus est le commencement. J’ai volontairement remplacé le mot naissance par commencement. Jésus était avant. Il EST. Il est le JE SUIS.

Que vous soyez croyant ou pas. Joyeux Noël et bonnes fêtes.