En Suisse le 3e dimanche de septembre est jour de prière.

Les étasuniens ont le ThanksGiving, les suisses ont le jeune fédéral. Ces journées se ressemblent beaucoup.

L’histoire du Jeûne fédéral remonte à la fin du Moyen Âge. En cas de besoin, des jours de jeûnes hebdomadaires ou mensuels étaient prescrits par les autorités. Quelques exemples peuvent être mentionnés ici:

  • En 1572, après la nuit de la Saint-Barthélemy, des prières sont organisées à Zurich pour les huguenots persécutés.
  • En 1619, la première journée commune de jeûne et de prière des cantons réformés a eu lieu après le synode de Dordrecht, afin de rendre grâce à Dieu pour l’unité des réformés.
  • À partir de 1639, après plusieurs épidémies survenues pendant la guerre de Trente Ans, une journée de jeûne et de prière est organisée pour la première fois à Saint-Gall.
  • En 1643, les cantons catholiques instaurent également une journée de jeûne et de prière, dont la date ne coïncide toutefois pas avec celle des cantons réformés.
  • En 1651, une journée de jeûne et de prière est organisée à cause du tremblement de terre de 1650 à Zurich.
  • Le 17 septembre 1797, sous la pression militaire de la Révolution française, une journée de jeûne et de prière est organisée en commun pour la première fois par les cantons catholiques et réformés. L’année suivante, après quelques défaites militaires, le gouvernement central de la République Helvétique décrète une journée de jeûne et de prière pour l’ensemble du pays.
  • Le 1er août 1832, afin d’uniformiser les pratiques cantonales en vigueur jusqu’alors, la Diète fédérale décide d’établir le troisième dimanche de septembre comme jour de Jeûne officiel pour tous les cantons.
  • En 1876, le Conseil fédéral inscrit la Journée du Jeûne fédéral dans le calendrier. Le respect de cette date relève de la responsabilité des cantons.
  • En 2012, 119 parlementaires fédéraux signent un appel pour maintenir le Jeûne fédéral dans notre calendrier officiel.

Dans la pratique, ce jour a perdu de sa force. Il existe en jour férié dans certains canton mais le jeûne est peu pratiqué.

Certain voudraient redonner de l’actualité à cette journée en priant pour la Suisse. La Suisse a été par le passé une terre de réforme et de réveil. A Genève et dans d’autres villes des prédicateurs ont lancé la réforme avec un retour à la Bible et en préchant le salut par le foi et non par les oeuvres. De nombreux huguenots sont venus se réfugier en Suisse pendant les persécutions.

En savoir plus sur la journeé du jeune fédérale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *