Comment préparer notre retraite

Il faut faire des activités et des projets qui nous stimulent et nous apportent de la reconnaissance, des choses qui nous font bouger avec d’autres personnes.  Prendre soin de notre santé c’est un ensemble de choses simple dont nous sommes déjà conscient comme boire de l’eau, bouger, manger des légumes et aimer la vie.

Préparation à la retraite

Nous l’avons attendu toute notre vie et certain vont pouvoir faire ce passage. On avait l’impression que cela ne viendrait jamais et pourtant le temps avance et il va falloir s’y préparer. A partir de 45 ou 50 ans on peut préparer sa retraire et il est bien d’y penser.

Certaines personnes ont du mal à lacher leur travail. D’autre voudraient partir plus tôt.

Cette préparation est l’occasion de se poser des questions et de réfléchir sur comment on pas faire cette transition et aussi se projeter sur l’après.

La partie psychologique et sociale

Cette partie est la plus importante car à la retraite, les problèmes viennent en majorité du coté social qui va manquer. On peut se sentir seul.

Dans un premier temps il est important de savoir ce que la retraite présente en tant que perte et en tant que gain. En résumé on perd du revenu et tous les liens sociaux liés au travail (collègues, fournisseurs et clients).  Par contre on gagne en liberté et en sérénité.

Comment allons nous occuper notretemps ? Qu’est ce qu’on va faire? Nous allons avoir du temps disponible.

Pour avoir une vie équilibrée nous avons besoin de stimulation, de reconnaissance et de structure. Le travail nous apporte ces trois choses. La stimulation par nos objectifs professionnles, la reconnaissance par notre salaire et parfois des mots de reconnaissance et la structure par les horaires et les choses que nous devons respecter.

A la retraite nous avons plus de stimulations, nous aurons moins de reconnaissance et la structure sera plus libre. Il va falloir nous prendre en main pour nous stimuler, faire quelque chose qui nous apporte de la reconnaissance et une structure.

Il va falloir savoir quelles sont les activités que nous ferons. Une activité est quelque chose de récurrente. Un projet a une fin.

Exemples de projets : Voyager dans un pays. Apprendre une chose (langue ou autre chose). Construire quelque chose etc…

Exemples d’activités : Jardinage, sport, bénévolat, lire, écrire.

Ce qui est important de retenir dans ces choix c’est de connaitre le niveau social pour chacune de ces choses. Une activité solitaire ne sera pas la même chose qu’une activité social. Exemple faire du sport en groupe ou seul. Lire se fait généralement seul mais aller dans un groupe de discussion littéraire est social.

Il est important qu’il y ait des activités sociales et stimlantes qui générent de la reconnaissance. Être bénévole dans une association d’entraide.

Concernant le couple il est important d’avoir des zone communes mais aussi indépendantes. Il faut avoir un équilibre entre le couple fusionnel et le couple séparé.

La partie financière

1er pilier : AVS

Il faut s’attendre en moyenne à avoir 60% de son salaire. 

L’AVS est la partie solidaire. Elle est calculé à partir du salaire moyen des 44 ans de 21 à 65 ans multiplié par le nombre d’année de cotisation. Le maximum est de 2390 pour une personne seule et de 3585 pour un couple. Le couple reçoit 1.5 fois la personne seule. Certains pense que le divorse est une bonne idée. Le gain généré par cette séparation serait inférieur aux pertes collatérales.

La rente minimum est de la moitié de la rente maximum.

2eme pilier : LPP : retraite par capitalisation

Cette partie est une cotisation individuelle. Le salarié et l’employeur met sur un compte chaque mois. Ce compte rapporte des intérêt durant toute la période.

A la fin on prend ce total et on affecte un taux de conversion qui est entre 5 et 6%. On calcul que l’espérance de vie va être de 20 ans à 65 ans.

On peut recevoir cette partie sous forme de rente ou sous forme de capital ou une partie en capital et une partie en rente.

Si on a une faible AVS il serait bien de compléter par une partie rente importante. Si on a un projet on peut utiliser une partie en capital.

3eme pilier 3A 3A

Cette partie est facultative et elle est surtout utile pour des raisons fiscale. Mais on peut mettre de l’argent de coté et faire des rachats pour combler une LPP.

La partie médicale

Les déterminants de la santé : la moitié de notre santé est déterminé par nos comportements. 25% par notre environnement, 20% par notre biologie et nos gènes et 10% par un accés aux soins

On va donc voir comment améliorer nos comportements. Les autre déterminants ayant moins d’impact et surtout on ne pourra pas trop agir.

Nous savons tous qu’une bonne hygiène de vie améliore notre santé. Alimentation équilibré, faire du sport bouger et être bien dans sa tête. L’aspect psychologique étant trés important.

Conclusion

Il faut faire des activités et des projets qui nous stimulent et nous apportent de la reconnaissance, des choses qui nous font bouger avec d’autres personnes.  Prendre soin de notre santé c’est un ensemble de choses simple dont nous sommes déjà conscient comme boire de l’eau, bouger, manger des légumes et aimer la vie.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *