Citylife

Citylife Vevey

Un ami me dit qu’il y a une église avec un culte en présentiel. C’est tellement rare et cela fait maintenant 3 mois que je n’ai pas participé à une réunion chrétienne en vrai. Alors je me dit je vais tester. Il sagit de CityLife à Vevey

Il faut s’inscrire en ligne. C’est un peu comme pour aller à un concert. Le site affiche tout de suite le style d’église que c’est. Une église que je qualifie ‘Eglise lampe de poche’. Vous savez le genre d’église où il faut utiliser la lampe de son téléphone pour trouver une place si on arrive en retard.

Le fond ou la forme.

Ne connaissant pas cette église, rien qu’en voyant le site internet, je me fais déjà un à priori. Je commence à critiquer avant de voir et de connaitre. J’ai peur de passer mon temps à analyser les choses et à penser : ça c’est pas bien, Je ne suis pas d’accord avec ça etc… J’imagine déjà une église avec un marketing accrocheur qui attire une certaine population.

Mais je me dis Non!!! Je vais y aller pour louer Dieu. Je ne veux pas voir ce qui pourrait me déplaire. Je vais me concentrer sur le fond.

La forme.

Le lieu est un cinéma. Un vrai, il y a encore des affiches de film. C’est au coeur de Vevey. Il faut présenter son billet pour la réservation. Le Covid interdit toute manifestation de plus de 50 personnes. La salle pourrait contenir au moins 300 personnes. Aprés avoir chercher le billet sur mon ordiphone, bip c’est bon vous pouvez entrer. On nous donne un kit qui peut être utile pour la Sainte Scène. C’est la première fois que je vois cette façon de faire. Pourquoi pas !!!

Dans la plupart des église la réunion du dimanche matin s’appelle un culte. Ici c’est une célébration. J’ai toujours trouvé que le mot culte n’était pas le meilleur. Célébration me convient un peu plus. Les catholiques eux utilisent le mot messe qui ne veut rien dire pour moi. C’est pire que les protestant qui utilisent le mot culte.

Dans la salle, la musique est d’une qualité « concert ». L’écran est un immense écran de cinéma. Quelques personnes jouent de la musique. Il y a constamment une projection d’images pour appuyer soit l’orateur soit la louange. C’est un peu agressif car la lumière est fermé. Un chant puis c’est le message.

Ce que j’ai aimé c’est que la réunion commence par un chant et non une double introduction. J’ai remarqué que la tradition ici dans les églises évangéliques et d’avoir une double intro. La personne qui fait la présidence commence par une introduction. Puis c’est la louange et là une personne réintroduit la louange. Si bien qu’on commence avec une double introduction bien longue. Commencer directement par un chant est bien car cela permet de se réveiller et se concentrer sur Dieu. On est beaucoup plus réceptif aprés.

Le titre de la prédication est « être unique et fière de l’être ». Je reviendrais sur le contenu du message. Le pasteur parle parfaitement. Souvent il dit ‘dit à ton voisin…’ C’est un peu la mode de précher comme ça. Le message est structuré, facile à comprendre. Peut être il m’a manqué du temps pour noter les références bibliques qui s’affichaient à l’écran. Un message de motivation que je classerais dans la partie identité.

Peu de louange. Peut être parce que la durée est assez courte. Il y a deux séance. Il y un temps de saint scène. Je n’ai pas réussi à ouvrir mon kit. Il faisait noir alors j’ai abandonné. De toute façon l’important était le coeur.

Voilà pour la forme qui peut plaire à certain et déplaire à d’autres.

La fond.

Le fond était biblique et simple. L’idée était de nous encourager à faire quelque chose pour Dieu mais quelque chose de personnel. Comme nous sommes tous différents on a pas besoin de se comparer avec les autres. Dieu nous a donné à chacun des dons des qualités. Il donne le verset qui dit : Si quelqu’un veut être grand qu’il soit serviteur.

Nous sommes sauvé non par les oeuvres mais pour faire les oeuvres préparées d’avance. Dieu a préparer à l’avance des choses à faire adapté à chacun de nous. Pour certain ce sera des choses spéctaculaires, faire des miracles, évangéliser, concerts, spectacles. Pour d’autres ce sera des choses plus simples. L’hospitalité, un sourire, une parole etc… Il n’y a pas de hiérarchie. L’important c’est de faire les choses qui nous sont adaptées.

Tout ce que tu trouves à faire, fais-le avec la force que tu as Ecc 9:10

Il termine avec l’exemple de Caleb qui a 85 ans dit qu’il a autant de force que quand il avait 40.

Conclusion

Je ne me suis pas arréter à la forme. Cela aurait pû être un frein. Il y avait peut être plein de choses à critiquer. Dire que c’est une église ayant une tendance à la prospérité. Au moment de l’offrande, la personne avait dit des choses qui manquaient d’équilibre.

Aucune église n’est parfaite. L’important c’est d’être dans le plan de Dieu, d’annoncer l’évangile, de louer Dieu, de l’adorer et d’encourager à marcher dans ces voix. C’est autre chose que les vidéos Youtube. C’est la vrai vie.

Autres articles sur le même sujet

Il y a plus

Visite de l’église Lazarre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.