La Suisse condamnée pour une amende à une mendiante

En Suisse il est interdit de demander de l’argent même quand on a faim. Les mendiants s’exposent … à des amendes.

Une personne qui demande de l’argent n’a logiquement pas d’argent. Comment payer une amende quand on a pas d’argent. En mendiant ? Cette loi devrait limiter la mendicité sauf que pour payer l’amende cela l’encourage sinon c’est la prison.

C’est ce qu’il s’est passé pour une roumaine analphabète, appartenant à la communauté rom et née en 1992. Elle avait été condamnée en janvier 2014 à 500 francs d’amende pour mendicité sur la voie publique. Cette femme, qui n’avait pas de travail et ne touchait pas d’aide sociale, a été ensuite placée cinq jours en détention provisoire pour ne pas avoir payé l’amende.

5 Jours de prisons pour chercher à avoir quelques pièces pour manger

La Suisse est un pays démocratique. Le peuple est souverain. Mais la Suisse est un pays d’injustice. Les pauvres n’y sont pas les bienvenus. Même pour une personne avec un travail une amende de 500 Francs est énorme est presque impossible à payer.

La Cour européenne des droits de l’Homme a donc condamné la Suisse pour avoir infligé une lourde amende à une mendiante roumaine. Celle-ci avait été sanctionnée pour mendicité sur la voie publique à Genève.

« La Cour estime que la sanction infligée à la requérante ne constituait une mesure proportionnée ni au but de la lutte contre la criminalité organisée, ni à celui visant la protection des droits des passants, résidents et propriétaires des commerces », explique l’institution judiciaire du Conseil de l’Europe, installée à Strasbourg.

« Placée dans une situation de vulnérabilité manifeste, la requérante avait le droit, inhérent à la dignité humaine, de pouvoir exprimer sa détresse et essayer de remédier à ses besoins par la mendicité », a considéré la CEDH.

La Cour a donc jugé que la Suisse avait violé l’article 8 protégeant le droit au respect de la vie privée et familiale de la convention européenne des droits de l’Homme. La Suisse doit verser à la requérante 922 euros pour dommage moral.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.