/ novembre 22, 2018/ Non classé/ 0 comments

Aujourd’hui jeudi 22 novembre  2018 est la 6ieme journée du mouvement ‘Gilets Jaunes’. Ce mouvement de protestation est une agrégation de divers mécontentements. Augmentation du prix du diesel avec le prétexte de fiscalité écologique, augmentation de divers impôts (CSG par exemple), baisse des prestations sociales (Logement), suppression progressives des services publics etc… Limitation de vitesse aux 80 KM/H et la liste pourrait bien sûr continuer.  Toutes ces choses ont pour nom les réformes.

Gouttes aprés gouttes le vase déborde. Depuis longtemps la grogne larvait. Certains commentateurs s’étonnaient de ne pas voir une contestation social eclatait. La voilà.

Sans aucun leader, grâce à internet le mot d’ordre est donné : Blogquer le pays. Faire des barrages avec un gilet jaune.

Face à ce mouvement, le gouvernement voit le désordre, accidents et les bagarres. Il affiche évidement sa fermeté.  C’est normal ce mouvement est d’un type nouveau. Aprés avoir écrasé toutes les dernières contestations sur la loi travail et la réforme de la SNCF, les syndicats n’ont plus de force et sont faibles. Les syndicats ont perdus.

Voyant que les syndicats ne servent plus à rien, voyant que les partis politiques sont tous les mêmes et conduisent tous (droite ou gauche) la même politique qui peu a peu casse les acquis sociaux, la population s’organise elle même.  Des idées fusent de toutes part : Bloquer la France, Bloquer les ports, Casser , monter à Paris, démission du président, dissolution de l’assemblées. On rêve d’une révolution. On se souvient de 1798. Macron étant comparé comme chaque présidents qui le précédait à Louis 16.

Les plateaux de télévisions avaient des discussions sur l’avenir du mouvement et sa compréhension.

Voici mon analyse

Ce mouvement n’a pas un but précis

Ce qui sera difficile pour les gilets jaunes c’est d’obtenir quelque chose de concret. La colère est diffuse. « On en a marre » mais il n’y a pas une demande précise. Cela va être difficile des les calmer. Au mieux ils vont obtenir des paroles. « Oui on vous comprend, on va vous aider bla bla bla »

Ce mouvement n’a pas de représentants

Autre difficulté est de savoir avec qui discuter. Quand il y a des grèves, ils y a des revendications et des demandes. On peut discuter et faire un compromis en fonction du rapport de force. Mais ici il n’y a personne avec qui parler.

Le gouvernement n’a pas de marge de manoeuvre

Au final tout tourne autour de l’argent. Les gilets jaunes veulent moins d’impôts et plus de services publics. Mais il n’y a plus d’argent. Quand le gouvernement trouve une solution c’est avec l’argent des autres (des entreprises par exemple)

La constitution française protègle le président

La constituion français est fait pour que le gouvernement soit stable. Rien ne peut destituer le président. L’assemblée nationale donne une majorité au gouvernement. Donc les institutions protège le gouvernement et le président. Il n’y a qu’à a attendre que les choses se calment.

Le mouvement va se fatiguer

La stratégie du gouvernement est de ne rien céder. Il a tout les pouvoir. Le mouvement est un mouvement spontané. Le blocage de la France ne gène pas le pouvoir mais les français eux même. On peut penser qu’il va avoir une certaine lassitude. On se souvient du mouvement Nuit Debout qui au final a débouché sur RIEN.

Le gouvernement ne peut rien faire

Les traités européens impose aux pays membres de conduire une politique néolibérale de concurence et de destructions des acquis sociaux. Cela se fait petit à petit, lentement mais surement. Le gouvernement DOIT appliquer cette feuille de route européenne. Les Grandes Orientations de Politique Européenne demandent chaque années aux pays membres de faire telle ou telle chose. Même avec une dissolution de l’assemblée nationale et de nouvelles élections, cela ne changerait pas beaucoup. Le prochain gouvernement devra suivre ces GOPE. Tous les pays européens qui se sont révoltés sont rentrés dans le rang. Souvenez vous de la Grèce qui avait un gouvernement de gauche qui au final a dû vendre des ports, privatiser, baisser les retraites et les salaires et les pauvres sont devenus plus pauvre encore. N’avez vous pas remarqué que les différents gouvernements se suivent et font la même choses. Peut être ce mouvement va-t-il révélé l’impuissance des gouvernements. La France a perdu sa souveraineté.

Share this Post

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.