/ novembre 17, 2018/ Non classé/ 8 comments

Yunohost est un logiciel qui permet de gérer un système linux plus facilement. Il permet d’installer en quelques clics des applications et d’avoir des comptes mails et xmpp.

L’idée derrière est de faciliter l’autohébergement pour le rendre accéssible au plus grand nombre.

Aprés avoir utiliser Yunohost en vrai voici mon bilan.

Avantages

– compte mail + xmpp intégré nativement
– Gestion des domaines sous domaines en deux clics
– letsencrypt en deux clics

– Installation facilité de certaines applications.

Inconvénients

  • Certaines applications ont des incompatiblités entre elles par exemple nextcloud et hubzilla
  • Certaines applications ne fonctionnent pas. Il faut chercher dans le log
  • Il faut souvent aller en ligne de commande pour ‘finir’ et installer des choses manquantes pour pouvoir faire tourner certaines appli

Qu’est ce que j’ai fait avec Yunohost

J’ai installé créer quelques compte et le mail et xmpp fonctionne relativement facilement. J’ai aussi installer quelques application comme un pad, dokuwiki, peercast, funkwhale, hubzilla, mastodon et c’est la que les problèmes ont commencé.

Parfois l’installation etait bonne du premier coup. Mais quelques fois pas. Il fallait aller sur le forum et demander de l’aide. Il fallait aller dans les logs qui et chercher l’origine du problème. On peut gagner du temps mais d’un autre on peut en perdre.

J’ai remarqué qu’il peut avoir des incompatibilités entre applications. Par exemple nextcloud et hubzilla ne fonctionnent pas.

Depuis quelques semaines ngnix s’arretaient de temps en temps. Comme je repoussait la recherche. J’ai un peu regarder des logs sans trop comprendre ni trouver de solution. J’avais mis dans un cron un commande pour relancer nginx. Cette solution temporaire ne pouvait pas rester. C’est alors qu’en voulant corriger finalement tout a été cassé.

Décision de tout réinstaller. Aprés un déménagement d’application déménageable facilement comme dokuwiki, je me pose la question si je vais continuer à utiliser yunohost. Peut être une installation native demande plus de temps mais au moins je comprends ce que je fais et cela me donne une impression de maitriser le serveur.

L’autohébergement c’est bien mais cela demande du temps et des compétences. Je comprends que ce n’est pas à la porté de tout le monde.

Share this Post

8 Comments

  1. C’est déjà un premier pas, ça facilite l’accès un minimum.
    Cependant, comme tu le précises, on a tendance à reste « fainéant » et laissons traîner les soucis pusuique beaucoup de choses se passent « sous le capot ».
    Il est, à mon avis, impératif de prendre le temps de partir « de rien » pour construire son serveur et assurer ainsi un maximum de sécurité. C’est long, mais loin d’être impossible, et moins compliqué que de bricoler sous un capôt fabriqué par un autre.

    1. Oui le problème c’est que l’installation d’un application est opaque. Pour comprendre il faut investiguer. Avant une installation était plus simple il y avait un serveur apache et php avec mysql. Aujourd’hui il y a nodejs, ruby, et plein d’autres services qui tournent autour de ngnix. En cas de problème il faut savoir comment s’en sortir. Alors oui passer plus de temps au début pour installer à la main est peut être un investissement à faire.

      1. Je rejoins l’avis de Thuban (big up à toi) sur l’intérêt de faire les choses à la main depuis le début pour comprendre ce que l’on fait.

        Après, je comprends tout à fait ceux qui ne veulent pas s’embêter à comprendre dans les moindres détails comme fonctionne un serveur. C’est pour ça que l’idée de Yunohost est super, c’est juste la réalisation qui, bien que bonne, n’est encore pas parfaite.

        Si je pouvais me permettre un petit trol sur la distribution, c’est plus YunoClick que Yunohost ^^

        Amicalement bien sur,
        Mirabellette

  2. Pingback: Yunohost bilan - My Tiny Tools

  3. Tout à fait d’accord
    Malgré toutes les bonnes intentions de Yunohost et la pertinence du projet, j’ai du mal à voir comment la démarche de cet ensemble hétérogène d’applis peut marcher à tous les coups et gérer les mises à jour sans peine. D’autant plus que si ça ne marche pas automatiquement, ça réduit quasiment la valeur du projet à zéro. Si c’était à refaire, faudrait plutôt
    Je m’étais posé la question d’utiliser Yunohost pour mes installs à moi, mais la lenteur de leur passage à Debian Stretch et la crainte de pas avoir de docs sur comment les applis sont installées m’ont poussé à faire ça moi même, avec du Ansible. Je crois plus à la philosophie Chatons de Framasoft ou à leurs doc d’install en français des applis. L’éducation est plus importante que la simplicité et l’instantanéité fragile.
    A mon sens, si une autre équipe se lançait aujourd’hui dans un équivalent à Yunohost, je leur dirait de faire ça avec du Docker, qui est quand même plus facile à administrer sans les mains qu’un empilement d’applis installées par des scripts. Puis c’est fiable pour les mises à jour.

  4. Hello, perso j’utilise yunohost depuis plus de 5 années. Je n’ai eu aucun soucis. J’ai juste modifié ma politique de mail pour pouvoir être reçu chez Yahoo et Google.
    Le fonctionnement que tu décris n’est pas compatible avec un serveur de prod en run. En clair ça veut dire que si tu bidouille, que tu installes différents logiciels, middleware ton serveur devient instable. C’est logique.
    Je te conseille d’avoir ton serveur « propre » avec une machine virtuelle à côté pour bidouiller. Quand tu es vraiment sur de toi, tu installes ton nouveau service sur le serveur « propre »

    1. Oui c’est vrai que j’ai installer des appli ‘pour tester’ et comme ça marchait pas à chaque fois, j’ai désinstallé. J’ai comme l’impression que la désinstallation ne se fait pas bien. Par exemple je vois des restes de mes anciennes applications que j’ai enlevé.

    2. Hmm, même s’il bidouille, le serveur de production, si bien architecturer, devrait tenir le choc sans souci à l’installation et désinstallation.

      Ici, on voit clairement les limites d’un manque de conteneurisation et d’isolation dans les applications mise-en-place.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.