Les gilets jaunes 3 mois aprés voici deux visions

On entend encore parler des gilets jaunes. Au delà des caricatures en mettant la loupe sur certains détails pour discréditer le mouvement, voici deux visions sur le mouvement en ce début mars.

La popularité d’Emmanuel Macron remonte dans les sondages

Michel Drac : l’insurrection dans l’impasse !

Mon analyse

Je pense que la vérité se trouve des deux cotés. C’est vrai qu’à force de parler négativement sur les gilets jaunes et de ne montrer que les violences et de dire que le mouvement faiblit, l’opinion publique évolue un peu. En plus le grand débat est une idée de génie. En théorie, on pourrait penser que c’est mieux de discuter que de manifester. Comment montrer que tout cela va être pris en compte ? Il y a un risque de déception.

Michel Drac apporte une analyse tranchée et directe. La société se trouve bloquée. Personne ne propose de vrais solutions. Le face à face entre les gilets jaunes et le pouvoir est dans l’impasse. D’un coté le pouvoir nous donne l’illusion que les choses vont s’améliorer par la mondialisation et la compétitivité en travaillant plus. D’un autre coté des gilets jaunes sont aussi dans l’illusion que tout va être résolu par le RIC. L’utopie de l’européisme cela ne marche pas. L’euro ne marche pas. On ne veut pas voir que la raison des difficulté principale est le fonctionnement de la zone euro. 30% des français veulent sortir de l’euro mais 80% des français pensent que les revendications de gilets jaunes sont légitimes. On ne peut pas garder les spécificités du modèle social français tout en restant dans l’euro. Soit on a l’euro et le modèle allemand déflationiste avec baisse des salaires et destruction des services publiqus soit il faut sortir de l’euro.

L’Allemange a besoin de plus de libre échange et la France a besoin de plus de protectionisme.

Michel Drac craint une vraie radicalisation des gilets jaunes vers du terrorisme car il n’y a pas de porte de sortie.

Et vous que pensez vous du mouvement des gilets jaunes ? Quelle est la porte de sorite ?

Mise à jour WordPress à la version 5.1

Je remarque que je suis moins actif sur le blog. Pourquoi ? Peut être plusieurs raisons

  • Tout d’abord, il y a peut être une certaine lassitude.
  • Faible nombre de visites.
  • Ce que j’écris n’intéresse que peu de monde.
  • Je ne sais pas trop bien écrire. Je fais trop de fautes d’orthographes et de français. Parfois ce que j’écris n’a pas vraiment de sens.
  • En pleine questionnement sur la continuation de ce blog avec wordpress.
  • Les changement de l’éditeur sont peut être aussi perturbant.

Réponse : Un blog n’est pas obligatoirement régulier. Une irrégularité des publications est bien sûr négative pour le lecteur mais la chose principale est trouver du plaisir à écrire et publier quelque chose.

2019 est donc trés calme mais fin février on met à jour pour arriver à la version 5.1.

Les nouveautés sont

  • Amélioration de l’éditeur
  • Amélioration de la performance et la sécurité en général mais particulièrement de l’éditeur
  • Nouvel outil de santé php étant un trés vieux langage, parfois peu sécurisé, des plugins ne sont pas toujours trés à jour, Cet outil de santé est important pour bien garder son blog en bon état.

C’est peut être le moment de retester le module ActivityPub de wordpress. En fait il y a en a deux. Plerotype et ActivityPub. J’avais déjà testé ça marchait plus ou moins bien. L’îdée est de donner à un site wordpress une identité activitypub utilisateur@site et de pouvoir être suivit sur n’importe quelle application ActivityPub comme mastodon, pleroma ou hubzilla. Les commentaires seront ainsi envoyé directement depuis ces applications.

WordPress est un dinosaure dans les CMS il est vieux mais se porte toujours bien. On le quitte mais on y revient. Il est complet simple et trés populaire. C’est le CMS le plus utilisé.

Aprés le fédiverse voici le zotiverse

Le ou la fédiverse (on ne sait pas trop si c’est un mot masculin pour univers ou féminin pour fédération) est l’ensemble des sites interconnectés entre eux grâce au protocole ActivityPub. Cela comprend Mastodon, Pléroma, Pixelfed, plume, peertube etc…

Le zotiverse est un nouveau terme qui désigne l’ensemble des sites utilisant le protocole zot : Hubzilla, Osada et Zap. Il utilise le protocole zot.

Le protocole zot est un protocole qui est plus puissant qu’ActivityPub. Il permet une meilleure sécurité, plus de confidentialité et surtout une identité nomade.

L’identité nomade permet de cloner votre canal sur un autre site et d’utiliser l’un ou l’autre de façon indifférente. Cela ressemble à l’usage des mails depuis son ordinateur du travail, son ordinateur de la maison ou son téléphone. Si un serveur a un problème on peut continuer sur l’autre. On peut utiliser l’identité nomade pour déménager d’un site à un autre sans demander à ses contacts de se réabonner.

Voici donc en ce début 2019 un tour d’horizon de ce nouvel univers. J’ai nomé zotiverse. La mascote est un koala.

Hubzilla est l’application la plus connue et la plus utilisée car elle est la plus ancienne. Elle trouve sont histoire dans Friendica et redmatrix. C’est une plateforme de publication ou une plateforme communautaire. Elle ressemble à wordpress qui au départ était un blog et qui est devenu un cms pouvant faire beaucoup plus. Actuellement on peut faire du commerce, des forums, un réseau social et beaucoup de choses avec wordpress. Hubzilla a été la première application à prouver la réalité de l’identité nomade. Cette application possède un volet social mais on peut avoir des albums photos, des wikis, des agendas, des calendriers, gérer des contacts, un cloud etc… C’est un vrai couteau suisse. Le tout permettant une sécurité quasi militaire, une confidentialité trés détaillée tout en étant ouvert grâce à des extentions à d’autres protocoles comme ActivityPub, Osatus ou Diaspora. Sa puissance a cependant une faiblesse sa complexité. D’aprés le site the-federation.info il y a environ 5000 comptes ce qui est modeste mais la progression continue.

Si vous voulez ouvrir un compte Hubzilla https://start.hubzilla.org/page/admin/start

Osada est plutôt orienté réseau social. Il possède nativement le protocole ActivityPub. On peut donc discuter avec les 3 millions d’utilisateurs de cette communauté grandissante. Les options ont été simplifiérs pour permettre à des nouveaux de se sentir rapidement à l’aise. Osada se veut être un concurent de Diaspora ou de Friendica. Ce réseau est donc trés ouvert vers l’extérieur. Cependant la confidentialités et la sécurité sera sommaire. Cette option est recommandé si vous voulez toucher le plus de monde possible. Ce réseau utilise les protocoles zot6 et ActivityPub. L’identité nomade n’est pas recommandé et ne fonctionnera pas si vous avez des contacts non zot. Savoir plus sur Osada

Zap est un réseau social pour ceux qui sont sensibles à la confidentialité, l’anonymat et la sécurité. Ce réseau est très résistant à la censure. Comme il utilise uniquement le protocole zot6, seuls les utilisateurs de hubzilla et osada seront accessibles. Par contre l’identité nomade fonctionnera très bien.

Liste des instances publiques Osada et Zap

En résumé si vous cherchez un réseau social style facebook, Osada est pour vous. Si vous recherchez la sécurité et la confidentialité dans un groupe, zap est pour vous. Si vous voulez faire plus et animer une communauté hubzilla est l’outil à faire tout. Hubzilla est une très bonne réponse pour une communication interne dans une petite entreprise, une association ou une famille.

Attention actuellement (fin janvier 2019) Hubzilla utilise une ancienne version du protocole zot alors que Osada et Zap ont une nouvelle version. Cela a pour conséquence une incompatibilité temporaire. La prochaine version de Hubzilla utilisera zot6 et sera pleinement compatible pour le zotiverse.

2019

Chaque année c’est le rituel. On fait le bilan et on se fixe des objectifs. On fait de bonnes résolutions (ou pas!) qu’on tient partiellement. C’est ce que je vais tenter de faire dans cet article.

2018 a été une année riche au niveau d’internet. C’était l’année d’ActivityPub qui a été pour la première année implémenté dans de nombreux logiciels. Grâce à la validation du W3C, ce protocole est LE standard de dialogue social sur internet. Il y a donc deux type d’internet le web centralisé et le web décentralisé. Le web en silo est toujours trés dominant mais on peut espérer plus de liberté et de sécurités pour l’avenir. J’utilise Mastodon, Pixelfed et peertube ainsi que hubzilla et osada, je trouve fantastique que ce monde grandit et touche chaque jours plus de personnes. Bientôt mes connaissances en feront partie. Aujourd’hui je communique principalement avec des inconnus.

Pour 2019 je vais essayer de creuser la facilité d’adoption de ActivityPub pour des gens qui sont ‘normaux’. Il va falloir travailler sur la motivation d’usage mais aussi sur la facilité de migration. J’ai un ami avec lequel j’amerais partager il est sur facebook et je lui dit non je ne veux pas utiliser facebook Tu peux communiquer avec moi avec Mastodon ou Osada. Je lui envois une invitation et on peut ainsi échanger. Ce processus n’est pas nouveau on se le pose tous et on se rend compte que ce n’est pas simple. C’est un parcours semé d’obstacles. Chacun de ces obstacle est une raison d’abandonner. Donc travailler sur la facilité de migration est un de mes objectifs cette année. (C’est bon c’est assez général)

L’autre point fort que je note c’est le phénomène des Gilets Jaunes. Cela commence par une révolte populaire lié à des taxes et cela continue en une révolte pour retrouver la démocratie. Ce que je note c’est la prise de conscience que la démocratie faiblit. Les gens ne vont plus voter car quelque soit le résultat ou le candidat, la politique est la même. L’idée du RIC Référendum d’Initiative Citoyenne est une trés bonne idée qui a le mérite de remettre en cause le système. Cette prise de conscience n’est pas encore suffisante. Nombreux ne voient pas que la perte de la démocratie est lié à cause de l’Union Européenne qui continue de prendre plus la souveraineté des nations. Autrement dit le président ou les députés ne sont plus libre de faire la politique qu’ils veulent à cause des traités européen. Il faut du temps pour réaliser cela. Une grande majorité ne le voient pas encore y compris chez les Gilets Jaunes.

2018 a été la naissance de ce blog. Et les statistiques ne sont pas bonnes.


Je constate qu’il y a très peu de visites. Moins de 10 par jour est pour moi négligeable. Les blogs ne sont plus à la mode. Aujourd’hui on est enfermé dans des applications et on ne va plus chercher sur le web avec des moteurs de recherches. Le temps passé à écrire n’est pas du tout rentable pour quelques lectures ou vues. Mais c’est pas grâce, ce qui me motive c’est de toucher une personne ou d’être utile à une autre. Il ne faut pas viser la masse mais la qualité. Toucher bien. Et puis je ne fais pas ce blog pour avoir de la popularité sinon il faudrait être vidéaste. Mais c’est pour pratiquer l’écriture. Plus je pratique plus je m’améliore. J’essaye de faire moins de fautes d’orthographes. Il doit en rester beaucoup mais le but est simplement de progresser. Même si la progression est faible, je m’encourage en disant que c’est un peu mieux qu’avant. 2019 doit être mieux que 2018 à ce niveau.

Oui je rêve d’un article qui change un coeur. Une phrase qui touche beaucoup de monde. Je rêve de viralité. Mais c’est juste du rêve. Pour cela il faut employer des techniques de marketings que je ne sais pas faire et que je n’ai pas envie de faire. Je préfère l’authenticité.

1500 vues c’est rien du tout en un an c’est vrai mais parmis ces 1500 vues peut être il y a eu une personne qui a pu être aidé par un tuto. Alors oui pour une seule personne cela vaut le coup de passer du temps.

Pour conclure on ne sait pas ce que 2019 va nous réserver. Personnellement je m’attends à des changement historiques. Le Brexit est un exemple d’incertitude. Nombreux ceux qui prédisent la mort de l’Euro. Mais on ne sait pas. ActivityPub et Zot sont aussi des promesses de futur pour avoir un web ouvert et libre facile pour tous.

Bonne année à tous.

Comment mettre à jour hubzilla

Hubzilla est une plateforme sociale multiusage. En plus de l’aspect social on peut faire du CMS, Wiki, calendrier, synchroniser ses contacts, partager et synchroniser ses fichiers et photos etc.. Le tout avec une identité nomade et un grand niveau de sécurité et de confidentialité.

L’identité nomade est la force de cette application. En deux mot votre compte n’est pas lié avec votre url comme c’est le cas pour la plupart des applications sociales. Cela signifie que vous pouvez cloner votre compte à une autre adresse et continuer de l’utiliser sur votre ancienne place ou la nouvelle.

Maintenant voici comment mettre à jour votre hubzilla. La méthode la plus simple est d’utiliser ssh

Allez dans le répertoire racine de votre site puis entrez les trois lignes de codes suivantes

git pull
util/update_addon_repo hzaddons
util/importdoc

Comment installer Peertube avec yunohost

Aprés avoir eu des soucis avec yunohost, j’avais donc réinstaller un serveur tout neuf avec ovh. Le but était d’avoir un serveur mastodon ou pleroma, funkwhale et peertube. Peut être encore d’autres choses mais on verra.

Me voici donc en train d’installer peertube.

Tentative numéro une avec l’interface web

Echec

Tentative numéro deux en ligne de commande

yunohost app install peertube

Echec!!!

Tentative numéro trois : c’est la bonne !!!

Aprés quelques recherches sur le forum de yunohost et ailleurs, je trouve une nouvelle ligne de commande qui peut peut-être réussir

sudo yunohost app install https://github.com/YunoHost-Apps/peertube_ynh

Bravo !!! ça marche

Bon je ne vais pas chercher pourquoi cette commande fonctionne alors que les deux tentatives précédentes n’ont pas marché. Yunohost n’est pas fait pour des administrateurs systéme mais pour Mr Michu.

Etape suivant : comment avoir un accés administrateur

Il faut aller sur le site peertube et cliquer sur lien J’ai oublié mon mot de passe et le changer. L’email donné pendant l’installation est l’email qui sera l’administrateur.

Voilà une fois qu’on a réussi à faire cette installation et se connecter en tant qu’admin on a gagné.

Voilà en espérant que cela serve peut être à d’autre.


15 décembre jour de l’espéranto

Aujourd’hui c’est le 15 décembre et c’est le jour pour écrire un article sur l’espéranto.

La date du 15 décembre est celle du jour anniversaire de la naissance de Ludwik Zamenhof et aussi celle de l’anniversaire de la présentation de sa langue, en 1887.

L’espéranto est la langue internationale. C’est une langue construite à la fin du 19ieme siècle dans le but de faciliter la communication des personnes parlant des langues différentes. L’espéranto n’a pas pour but de remplacer les langues existantes mais d’être une langue en plus. 

Aujourd’hui l’anglais est devenu de facto la langue internationale. Quand vous rencontrer quelqu’un dans un autre pays, la première chose est d’utiliser l’anglais. Mais l’apprentissage de l’anglais n’est pas trés simple et favorise les pays ayant l’anglais comme langue comme les Etats-Unis ou la Grande Bretagne.

L’espéranto se veut une langue facile à apprendre car elle repose sur quelques régles simples et logiques.

Par exemple tous les noms se terminent par o ainsi parolo c’est une parole, les adjectifs se terminent par a (parola veut dire oral), les adverbe se terminent par e (é) donc parole signifie oralement. etc…  Toutes les lettres se prononcent et on écrit comme on prononce. On ne va pas continuer ici avec les règles mais on peut les apprendre comme un jeu. Les racines des mots viennent des grandes langues de l’Europe du 19ieme siècle.

A ce jour le nombre de locuteurs estimé est compris entre 1 et 10 millions. La croissance du nombre de personnes connaissant l’espéranto est trés lente car cette langue n’est pas enseignée à l’école.  Sans un effet de masse, son apprentissage ne sert à rien sauf pour aider à l’apprentissage d’autres langues. Cette langue n’est officiel dans aucune institution internationales ni dans aucun pays sauf dans les associations espérantistes.

Yunohost : comment trouver les identifiants pour postgres ?

Pour la nieme fois, j’ai réinstallé un nouveau système vps avec debian9 yunohost tout neuf.

Tentative d’installation pleroma : ça plante. tient j’avais déjà réussi avant. Bon on va essayer mastodon peut être j’aurais plus de chance.

Oui !! Mastodon s’installe bien.

Yunohost est vraiment bizarre. Quand je dis que c’est une loterie pour être un peu provoquant, je le pense quand même. Une fois j’installe pleroma ça passe et une fois ça passe pas. Une fois j’installe mastodon ça passe pas et une fois ça passe. Je rappelle que yunohost est fait pour des gens qui veulent s’autohéberger et qui n’ont pas ou peu de connaissance informatiques. C’est mon cas.

Bon maintenant j’aimerais maitriser mon système et gérer la base de donnée. J’arrive à installer adminer. (l’autre fois je n’y avais pas réussi). Mais j’ai besoin de trois information

  • Un nom d’utilisateur
  • Un mot de passe
  • Un nom de base de donnée

Comment faire pour avoir ces trois informations. Je n’ai pas eu de compte rendu aprés l’installation. Je sais juste que ça s’est bien passé.

Quand j’ouvre un hébergement chez un hébergeur je reçois un mail avec des identifiants pour accéder à une base de donnée. Avec Yunohost cela devrait être pareil. C’est un peu un hébergement sur son propre serveur.

Comment accéder à la base de donnée. Si quelqu’un aurait une piste ?


Pourquoi l’Europe c’est le contraire de la démocratie

Un article du Figaro Gilets jaunes : « Macron a les pieds et les poings liés par l’Union européenne »  de @CoralieDelaume

Démontre admirablement bien que l’Union Européenne au travers de ses traités a confisqué la souveraineté des pays qui la compose.

 

L’Union européenne est plus qu’une simple organisation internationale.

Il ne peut y avoir de démocratie dans le cadre de l’Union européenne

L’Union européenne est plus qu’une simple organisation internationale. Elle n’est pas intergouvernementale mais supranationale. Les juristes disent que la Cour de justice des communautés a «constitutionnalisé les traités» via deux jurisprudences de 1963 et 1964. Autrement dit, la Cour a fait naître un ordre juridique inédit et posé les bases d’un proto-fédéralisme sans que les peuples soient consultés – ni même avertis – de la venue au monde d’une quasi-Constitution.

Les Français ont fini par l’être mais… quarante ans plus tard! Le référendum de 2005 sur le Traité constitutionnel européen consistait finalement à demander aux électeurs de légitimer a posteriori une situation qui préexistait de longue date. C’est l’une des raisons pour lesquelles il n’a pas été tenu compte du «non» français (ni du «non» néerlandais), et pour lesquelles le texte a été réintroduit sous le nom de «Traité de Lisbonne». Pour pouvoir respecter le verdict des urnes, il eût fallu admettre qu’on avait validé un processus de «fédéralisation furtive» de l’Europe, et rebrousser une partie du chemin parcouru dans cette voie.

 

Pour pallier l’immense «déficit démocratique» de l’édifice communautaire, le Traité de Lisbonne a accru les pouvoir du Parlement européen. Problème: ce Parlement n’en est pas un. Il ne représente pas le «peuple européen» (puisqu’il n’en existe aucun) mais se contente de faire cohabiter les représentants nationaux de vingt-huit États. En outre, il n’est pas, tant s’en faut, le principal producteur de droit communautaire. Ce rôle revient à la Cour de Luxembourg, laquelle émet de la norme à jet continu, de manière jurisprudentielle et sans en référer à personne.

Le Parlement européen n’a aucune possibilité de modifier les traités alors même que ceux-ci contiennent des éléments de politique économique. Une majorité «de gauche» ou «souverainiste» régnerait-elle sur l’Assemblée de Strasbourg qu’aucune réorientation ne se produirait. Quoi qu’il se passe dans les urnes lors des Européennes de 2019, le pack juridique composé des traités et des arrêts de la Cour continuera d’imposer plus de libre-échange, plus d’austérité, plus de concurrence

En Union européenne, on a beau voter cela ne change rien.

Les traités européens sont la «constitution économique» de l’Europe. Leur position de surplomb explique pourquoi la politique économique menée en France est la même depuis le milieu des années 1980, bien que se succèdent à la tête de l’État des hommes d’obédiences différentes. C’est «l’alternance unique» selon la formule de Jean-Claude Michéa, le pareil qui succède au même tout en se donnant les apparences du changement. En Union européenne, on a beau voter cela ne change rien.

C’est pourquoi l’ancienne Commissaire Viviane Reding pouvait par exemple affirmer: «il faut lentement mais sûrement comprendre qu’il n’y a plus de politiques intérieures nationales».

Les gouvernements des pays membres ne disposent que d’un très petit nombre d’instruments de politique économique. Aucune politique industrielle volontariste ne leur est possible puisque les traités interdisent de «fausser la concurrence» par le biais d’interventions étatiques. Aucune politique commerciale protectrice ne leur est possible puisque la politique commerciale est une «compétence exclusive» de l’Union. Aucune politique de change n’est possible puisque dans le cadre de l’euro, les pays ne peuvent dévaluer. Aucune politique monétaire n’est possible puisque c’est la Banque centrale européenne qui la conduit. Enfin, aucune politique budgétaire n’est possible puisque les pays qui ont adopté la monnaie unique sont soumis à des «critères de convergence», notamment la fameuse règle – arbitraire – des 3 % de déficit public. En outre, depuis 2010 et dans le cadre d’un calendrier appelé «Semestre européen», la Commission encadre méticuleusement l’élaboration des budgets nationaux.

Dans ces conditions, ne restent aux gouvernants nationaux que deux outils disponibles: la fiscalité et le «coût du travail».

Quant à la fiscalité, ils choisissent généralement de diminuer celle qui pèse sur le capital délocalisable et d’augmenter celle qui pèse sur les classes sociales qui ne peuvent échapper à l’impôt.

1986 : liberté de circulation des capitaux = libre délocalisation

En 1986 a été posé le principe de «libre circulation des capitaux» au sein du Marché unique. Depuis lors, le capital peut exercer sur chaque États un véritable chantage en menaçant de fuir vers les États voisins. Les pays membres se livrent une concurrence fiscale effrénée, certains (Luxembourg, Irlande) s’étant même constitués paradis fiscaux et vivant des possibilités d’évitement fiscal qu’ils proposent aux multinationales.

Quant aux revenus (et au droit) du travail, ils sont l’une des cibles privilégiées de l’échelon supranational. Il suffit, pour s’en apercevoir, de lire les documents de cadrage incessamment produits par la Commission européenne, des «lignes directrices pour l’emploi» à «l’examen annuel de croissance» en passant par les «recommandations du Conseil» rédigées chaque année dans le cadre du Semestre européen. Toutes les réformes du droit du travail ayant été mises en œuvre dans les pays membres, du Jobs act en Italie à la loi El Khomri en France, ont été prescrites dans l’un ou l’autre de ces épais documents.

Enfin, les principes de «libre circulation des personnes» et de «libre prestation de service» à l’intérieur le Marché unique favorisent la course au moins-disant social. En dépit de la grande disparité des niveaux de rémunération d’un pays à l’autre, ces «libertés» mettent en concurrence tous les salariés d’Europe les uns avec les autres. Elles favorisent toute une gamme de pratiques relevant du dumping social, la plus connue d’entre elles étant le recours au travail détaché. Pour les pays dotés de l’euro, c’est encore plus grave: ne pouvant dévaluer leur devise pour doper leur compétitivité, ils sont contraints de pratiquer la «dévaluation interne», donc de faire baisser les salaires.